Notes de lectures


Acte III

Actes III

Au temple d’Artémis
Scène 1

Nous retrouvons ici la prose du roman hellénistique. Tandis que ses disciples l’engagent à aller à Smyrne, Jean ressent la nécessité de demeurer à Ephèse et de se rendre au temple d’Artémis. Le jour anniversaire de la déesse, alors que le peuple monte au temple en vêtements blancs, Jean s’habille de noir. La foule s’empare de cet original et cherche à le tuer. Jean fait preuve d’autorité, se hisse sur un piédestal et s’adresse aux Ephésiens qu’il accuse d’être corrompus par de vieilles pratiques religieuses. Puis, il leur lance un défi : « Vous êtes tous à dire que vous tenez Artémis pour une déesse : priez-la donc pour que je meure, moi seul. Ou alors, si vous n’êtes pas capables d’arriver à ce résultat, c’est moi seul, en invoquant le dieu qui est le mien [Jésus-Christ], qui vous ferai mourir, vous tous, à cause de votre incrédulité. » (39) Les Ephésiens, qui connaissent les pouvoirs de guérison de Jean et qui l’ont vu ressusciter des morts, demandent grâce. L’apôtre se propose alors de prier pour eux en invoquant la miséricorde de son Dieu : « O Dieu, toi qui es Dieu au-dessus de tous les prétendus dieux ; toi qui jusqu’à présent est rejeté dans la ville d’Ephèse ; toi qui m’a mis dans l’esprit d’aller en ce lieu où je n’avais jamais pensé me rendre ; toi qui as confondu toute espèce de culte par la conversion que tu opères ; toi dont le nom met en fuite toute idole et tout démon, toute puissance et toute nature impure ; maintenant aussi, en faisant fuir par ton nom le démon qui est ici qui égare une si grande foule, manifeste ta miséricorde en ce lieu, car ils sont égarés ! » (41) Nous voyons qu’Artémis n’est pas niée, mais assimilée à un démon. Alors, le temple s’écroule, les arcs des offrandes se rompent et leur contenu tombe à terre ! La puissance du « Dieu de Jean » est démontrée face à la déesse. Le prêtre est tué par la chute de la poutre maîtresse. L’apôtre rend grâces et s’adresse au Seigneur : « Gloire à toi, mon Jésus, seul Dieu de vérité, car tu gagnes tes serviteurs par des moyens variés. » (43) La foule convaincue se précipite en hâte pour détruire ce qui reste du temple d’Artémis et se convertit comme un seul homme !




Scène 2

Tous suivent Jean chez Andronicus où se déroule un rituel complet : l’homélie, la prière, l’eucharistie et l’imposition des mains sur chaque converti. Il n’y a pas ici la longue épreuve qui précède le baptême dans la tradition pétrinienne. Il se trouve qu’un parent du prêtre d’Artémis a déposé son cadavre devant la porte, dans l’espoir qu’une fois adepte, Jean ne lui refuserait pas de le ressusciter. Ayant deviné l’intention, Jean prend le nouveau converti par la main et lui dit : « Ce n’est pas une chose difficile, pour un homme qui maîtrise de grands mystères, que de se dépenser encore dans les petits. Qu’y a-t-il de difficile à venir à bout des maladies corporelles ? » (47) Pour preuve de ce qu’il avance, Jean demande au jeune homme de ressusciter lui-même le mort en prononçant les paroles consacrées : « Jean, le serviteur de Dieu, te dis : Lève-toi ! » (Ibid.) Le prêtre d’Artémis revenu à la vie est en quelque sorte toujours mort. Jean s’adresse à lui en ces termes : « Maintenant que tu es ressuscité, tu ne vis pas réellement, tu n’es ni participant ni héritier de la vraie vie. Veux-tu appartenir à celui au nom et par la puissance de qui tu es ressuscité ? Eh bien, crois maintenant, et tu vivras pour tous les siècles ! » (Ibid.) Le ressuscité doit abandonner sa vie de mort au profit de la conversion à la vraie vie.


cathares, philosphie cathare, catharisme

Yves Maris, philosophe cathare
Yves MARIS
8 mai 1950 - 29 juillet 2009
Biographie


RESURGENCE CATHARE


Le Manifeste
Ouvrage présenté et recommandé
aux auditeurs de France Culture
par Michel Cazenave, producteur de
l'émission «Les Vivants et les Dieux»

Ouvrage sélectionné par la bibliothèque
de l'Université de Navarre (Espagne)
LE MANIFESTE CATHARE - Publications de Yves Maris



THESE DE DOCTORAT


En quête de Paul
L’affrontement de deux conceptions opposées
du monde au moment de l’émergence de
l’idée chrétienne fondatrice de la culture
et de la pensée occidentale, tel est l’objet
de cette quête

En Quête de Paul - Thèse de doctorat de Yves Maris





Cathares, catharisme, philosophie cathare